A qui profite le RBI, qui va payer, qui va recevoir de l’argent en plus ?

Dur à dire vu que le texte de l’initiative ne le dit pas. Donc tout dépend du modèle de Revenu de Base Inconditionnel qui est choisi. Oui, il y a plusieurs manière différentes, avec des effets différents pour mettre en place un RBI.

Je vois trop souvent des gens qui ont des avis contradictoires juste par ce qu’en fait, il ne parlent pas du même modèle de RBI, ceci même sans s’en rendre compte et donc évidemment il ne se comprennent pas.

Je me suis attelé à faire une vidéo pour bien l’expliquer. Ceci m’a pris beaucoup de temps. Mais je crois que maintenant c’est un bon outil pour bien clarifier de quoi nous parlons et ainsi avoir une base claire des modèles possibles.

Voici cette vidéo:

Dans cette vidéo je calcule le coût du Revenu de Base Inconditionnel, je fais le calcul exact avec la population de 2014 pour effectivement trouver un ordre de grandeur de 200 milliards… mais il serait faux de s’arrêter là comme le font les opposants au RBI.

Il y a ensuite possibilité d’affecter l’argent actuellement alloué à des prestations sociales qui feraient doublons qui peuvent être enlevées. Donc c’est environs 61 milliards de moins (selon economieSuisse) (seules les prestations inférieures au montant du RBI sont remplacées)

Puis, il y a des modèles dans lesquels le RBI n’est pas de l’argent en plus, mais est intégré dans le revenu global. Donc c’est uniquement changer le nom d’un revenu existant. Il n’y a pas là à trouver d’argent supplémentaire. C’est là le gros du « financement » du RBI. Les gens se paient eux-mêmes leur RBI.

Donc oui.. l’initiative dit que l’ensemble de la population reçoit un RBI.. mais elle dit aussi que ce RBI doit être financé.. et là il est donc possible d’intégrer le RBI dans le revenu global.
C’est une nouvelle logique, donner avant que les problèmes arrivent qui est proposée.. et non donner de l’argent en plus pour tous. Ce qui serait un sérieux risque d’inflation.

L’intégration dans le revenu global peut être faite de diverses manières. L’Office Fédéral des Assurances Sociales en a imaginé une. Il ponctionne tout revenu au dessous de 2500.- et donne un RBI en échange et pour les personnes qui ont un revenu de plus de CHF 2500.- le RBI est intégré. On change de nom à la 1ère tranche du revenu.
Cette manière de faire nous semble être une généralisation du principe de l’aide sociale qui est connu pour ne pas inciter à travailler, vu que tout revenu en dessous de CHF 2500.- est complété. Donc ceci va à l’encontre du principe du RBI qui veut justement supprimer les effets de seuils en additionnant les différentes revenus.
Est-ce que l’on vous supprime l’AVS quand vous avez un deuxième pilier ? ou une assurance vie ? .. Non !
Donc pourquoi avoir fait un modèle de RBI qui fonctionne selon ce principe ?

Il y a deux réponses:

  • Soit pour dire que le RBI ne fonctionne pas… ce qui est probablement vrai avec ce modèle.. mais il faut savoir que ce n’est pas le seul modèle possible
  • Soit pour tente de trouver la solution la moins chère possible (25 milliards soit 3% du PIB)… ce qui est louable. Mais qui nous semble pervers vu que le modèle ne fonctionne pas. Don on développe vraiment l’assistance au lieu de proposer au gens un moyen de recevoir de l’argent à investir. Ce qui est bénéfique à l’innovation et donc à l’économie.
    (C’est ce que l’on observe dans les expériences de Revenu de Base Inconditionnel en Namibie et en Inde. Ce sont certes des pays très différents. Mais ces expériences montrent bien que la nature humaine est meilleure que ce que certains en pensent.. Les gens, quand ils ont de l’argent investissent dans leur avenir.)

Dans cette vidéo il est présenté d’autres modèles de RBI qui n’ont pas le soucis des effets de seuils comme celui de l’OFAS.

En revanche, question financement ils demandent un peu plus d’argent à trouver en plus.
Ainsi le modèle mixte, qui actuellement à la faveur d’une grande partie des militants de suisse romande, propose une micro-taxe de 0.05% (50.- / 100 000.-) sur les paiements électroniques pour obtenir 50 milliards.

Ce style de financement favorise clairement l’économie réelle et défavorise l’économie financière. Ceci est fait car justement l’économie financière est celle qui capte l’argent en échappant souvent à l’impôt et en ne créant pas ou peu d’emplois et en ne profitant pas vraiment à la société.

Pour certains, il y a aussi d’autres sources de financement, comme par exemple celui lié à l’initiative monnaie pleine qui propose de reprendre au profit du peuple le pouvoir de création monétaire de la monnaie scripturale qui est actuellement dans les mains des banques commerciales.

A évaluer.

Maintenant c’est à vous d’expérimenter les variantes de RBI avec l’animation ci-dessous, quelle est celle qui vous semble la plus juste ?


Au sein de génération RBI, notre préférence va au modèle mixte (n°4 dans le sélecteur) qui mélange plusieurs solutions et nous n’aimons pas du tout le modèle de l’OFAS (n°2) qui généralise le principe de l’aide sociale avec ses effets de seuil et sa non incitation au travail.

Pour en savoir plus sur le financement du RBI, rendez vous dans notre laboratoire d’idée sur le financement du Revenu de Base Inconditionnel…