Je découvre qu‘il y a encore certains dogme économique qui sont très ancrés. Comme celui de croire qu’une personne qui a de l’argent va l’investir dans l’économie et donc créer des emplois.

Non, ce n’est pas ainsi. C’était peut être vrai du temps où l’économie était majoritairement industrielle.

Mais depuis 25 ans, l’économie est majoritairement financière.

Investir ne signifie plus créer de l’emploi.

Investir signifie acheter des produits financiers.

Comme l’explique Bernard Lietaer, actuellement 97% des flux financiers sont de la spéculation. L’argent ne va plus dans l’économie réelle. Celle qui emploie des gens.

Il faut licencier quand tout va bien

UBS par exemple.. n’arrête pas d’automatiser son travail et de reporter le boulot sur les clients avec le e-banking… la banque se développe… mais n’arrête pas de supprimer des emplois.. 12 000 en 2012…. et au moment de l’annonce.. sa cote en bourse monte.. par ce que les actionnaires voient un profit dans le fait de virer des gens…
http://www.rts.ch/info/economie/4387853-l-action-ubs-portee-par-les-rumeurs-de-licenciements-massifs.html
 
depuis 2007, c’est 20 000 emplois sur 83 000 qui ont disparus chez UBS:
 UBS licenciement
Autre banque mêmes pratiques…
Février 2015: Bénéfice en hausse de 96% chez Julius Baer
=> 200 postes biffés !
Ainsi c’est plus de 2 milliards gagné.. et les actionnaires reçoivent 1.- au lieu de -.60 de dividende par action.
banque julius baer licencie
.. et c’est pas que dans les banques.
« UPC Cablecom a vu son chiffre d’affaires augmenter de 4,6% l’année dernière pour atteindre 1,294 milliard de francs.« 
=> Cablecom supprime 250 emplois !
C’est pour être plus compétitif au niveau international… donc dans ce domaine aucun autre actionnaire ne va dépenser son argent pour créer de l’emploi.… toutes les entreprises réduisent le nombre d’employés… car c’est ça coûte cher dans une entreprise.
 
cablecom licencie 2015
Dans la fabrication de fenêtres..
4 mars 2015: « Le spécialiste en équipements du bâtiment AFG Arbonia- Forster a dégagé un bénéfice net de 15,1 millions en 2014, le premier en quatorze ans. Ce bon résultat ne va pas empêcher la holding de se séparer de 150 à 200 employés au sein de sa filiale EgoKiefer« 
ego kiefer licencie
 
=> Quand on ne fait pas de bénéfice on engage… quand on en fait on licencie..
 
Le mieux dans cet article: « Le site de Villeneuve n’est pas concerné« …
 
.. et hop.. le 13 août on apprend que « Le fabricant de fenêtres EgoKiefer, AFG va transférer la production du site de Villeneuve (VD) vers Pravenec en Slovaquie.« 
Egokiefer délocalise août 2015
=> en effet.. les employés ça coûte… et quand on peut pas les supprimer… on les déplace là où la main d’oeuvre est moins chère…
Certains disent que la rationalisation ainsi faite, permet de dégager de plus gros bénéfices pour les actionnaires ce qui permet à ces derniers de ré-investir dans l’économie….
Pour une startup peut être… mais quand une entreprise atteint une taille critique, elle investi dans les produits financiers.. pas dans les humains, ça rapporte beaucoup plus.. et avec les ennuis en moins (syndicats etc…)
 
Et.. ça fait 25 ans au moins que ça dure…
proportion flux financiers économie réelle et économie financière
 
Les grosses entreprises font plus d’argent avec leurs placements financiers qu’avec leur métier de base. => Elles n’hésitent plus à licencier quand tout va bien.Voir « La dynamique de l’économie financière ». (Olivier Crevoisier UNINE)

http://www2.unine.ch/files/content/sites/socio/files/shared/documents/publications/workingpapers/wp_2007_03_f.pdf 

Les entreprises licencient quand tout va bien ! C’est le constat qui a lancé la carrière cinématographique de Michael Moore en 1989 avec son film « Roger et Moi »…
 
Le Roger en question était le président de General motor qui a décidé de licencier 30 000 personnes à Flint… parce que tout va bien et qu’on pourrait faire encore mieux…. Cette décision à conduit à faire de Flint une ville fantôme… 30 000 sans emplois sur une population de 150 000 … c’était un choc trop gros à supporter..
 
Flint michigan ville fantôme
Foxconn, l’entreprise d’assemblage électronique se développe beaucoup ces dernières années… surtout grâce à la fabrication d’iPhone…
Du coup comme dans la fable de votre monde… foxconn engage des empoyés…. actuellement 1.3 million !!!
Electronics_factory_in_Shenzhen foxconn
… mais voilà certains de ces employés ne supportent pas les conditions de travail… et se suicident… c’est le foxconngate…
 
Du coup Foxconn veut remplacer au moins 1 millions d’employés par des robots... même si ça coûte plus cher…
 
«  Certes, les robots que nous implantons coûtent de 20 000 à 25 000 dollars l’unité en moyenne, bien plus que les salaires unitaires des ouvriers. En revanche, ils fournissent manifestement un bien meilleur travail que nos ouvriers qui manquent de docilité et de rigueur. Leurs salaires ne cessent pourtant d’augmenter. Ils ont plus que triplé en trois ans. Ainsi, les robots vont vraiment permettre à Foxconn de booster ses cadences pour répondre à la demande occidentale mais aussi asiatique en iPhone qui ne fait qu’augmenter. Cela va vraiment permettre à Foxconn de rentrer dans l’ère de la pointe au niveau technologique. « 
 
Foxconn a un objectif annoncé en février 2015:
70% du travail fait par des robots pour dans 3 ans !
robots-foxconn
 
« investissement ne veut pas dire créer des emplois… loin de là… »
 
Qui va construire les robots ? .. et bien Foxconn évidemment !
(même si c’est google qui fourni le soft qui pilote les robots)
« Les technologies de l’information nous permettent d’atteindre une très bonne croissance économique sans augmentation du nombre d’emplois. Je crois que nous vivons aujourd’hui une des dernières périodes dirigées par le travail.« 
Jeremy Rifkin le défend dans son livre The End of Work, il n’y aura plus d’emplois, même dans les « bons moments ».
Le World Economic Forum de Davos début 2016 a été consacré à la 4ème révolution industrielle.
Voici ce que l’on trouve dans un article du journal Le Temps intitulé « Ce qu’il faut retenir du WEF« :
Dans un rapport basé sur un sondage mené au sein de 366 entreprises représentant 13 millions de salariés, le WEF indique de son côté que 5 millions d’emplois sont menacés par la quatrième révolution industrielle dans les cinq ans qui viennent.
Voici pourquoi il nous faut actuellement mettre en place un Revenu de Base Inconditionnel. Ça ne va pas résoudre tous les problèmes, mais au moins on assure l’essentiel, on assure que toute personne puisse vivre, vu que le système du « plein emploi » qui assurait la subsistance est mis en danger.
Le 5 juin votez OUI pour nous offrir la possibilité de mettre à jour notre société afin de relever les défis du XXIème siècle.